NAVIGATION

CODE D’ÉTHIQUE

À L’INTENTION DES RIVERAINS ET DES UTILISATEURS DU LAC ABÉNAQUIS

 

Préambule

Le lac Abénaquis, situé au cœur de la municipalité de Ste-Aurélie, est un endroit magnifique où il fait bon vivre. La protection de l’écosystème du lac, de la qualité de vie et des loisirs pour tous ses usagers passe par une attitude de respect : respect de l’environnement et respect des autres personnes qui profitent du lac et de ses berges.

 

Nous avons tous le droit de profiter du lac, soit pour la baignade, soit pour la navigation motorisée ou non. Le Code d’éthique définit ce qui, au-delà des lois et des règlements, permet à l’ensemble des plaisanciers de mieux profiter, en harmonie avec le milieu, de ce bien commun qu’est notre lac.

1. Utilisation du plan d’eau

  1. J’adopte un comportement sécuritaire et courtois envers tous les utilisateurs du plan d’eau.

  2. Je prends connaissance du Code d’éthique volontaire et des règlements en vigueur, je les respecte en tout temps et j’en informe mes invités.

  3. J’ai la responsabilité de connaître et de me conformer aux lois, règlements et codes de sécurité nautique.

  4. Je sais que la carte de conducteur d’embarcation de plaisance motorisée est obligatoire, peu importe l’âge du conducteur, et je m’assure d’avoir tout l’équipement de sécurité nautique obligatoire pour mon embarcation.

  5. J’amène une vigie (une personne qui surveille) lors d’une activité de remorquage.

  6. Avec mon embarcation motorisée ou ma motomarine, je navigue vers le centre du lac, à l‘intérieur de la zone délimitée par les bouées, afin de respecter la quiétude de mes concitoyens.

  7. En ski nautique, je pars et je ramène le skieur à l‘intérieur de la zone délimitée par les bouées.

  8. Je pratique le mouillage à l’épaule (bateaux attachés les uns aux autres) dans des endroits sécuritaires.

  9. Je considère les bouées comme des aides à la navigation qui protègent le lac et les différents utilisateurs.

  10. Je maintiens en tout temps une vitesse sécuritaire en fonction de la configuration et du trafic de la zone naviguée.

2. Pratique du wakeboard, du surf, du tube, etc.

  1. Considérant que la pratique du wakeboard, du surf et du tube génère de plus grosses vagues, je respecte les distances d’au moins 30 mètres, (idéalement 100 mètres) de la rive afin de protéger les berges, préserver l’état des quais et la quiétude des riverains et des baigneurs.

  2. Dans la mesure du possible et en considération du trafic sur le lac ces activités devraient être pratiquées dans les zones d’eaux plus profondes, soit vers le milieu du lac.

  3. Les personnes circulant en embarcation doivent être à l’affût des plongeurs, lesquels doivent indiquer leur présence à l’aide d’un objet visible (un drapeau rouge avec une barre diagonale blanche).

3. Motomarines

  1. J’évite de me livrer à des chasses, des acrobaties, des encerclements répétés et des chavirements intentionnels.

  2. J’évite de m’approcher à moins de 100 mètres d’un nageur ou d’une embarcation non motorisée.

  3. J’évite de m’approcher à moins de 200 mètres de tout véhicule ou personne tractée pour des raisons de sécurité (p. ex. suivre un bateau avec skieur afin de pouvoir sauter sur ses vagues).

  4. Lorsqu'il y a beaucoup d'activité sur le lac, je me limite à une vitesse raisonnable et sécuritaire.

  5. Les personnes circulant en embarcation doivent être à l’affût des plongeurs, lesquels doivent indiquer leur présence à l’aide d’un objet visible (un drapeau rouge avec une barre diagonale blanche).

4. Nage, kayaks et autres embarcations non motorisées

  1. Afin d’offrir une zone plus sécuritaire et plus calme, il est recommandé que la zone entre les bouées et la rive soit réservée à l’usage exclusif des baigneurs, des pêcheurs (sans moteur) et des embarcations non motorisées. Cette large zone leur est réservée pour leur sécurité.

  2. Lorsque je nage, je m’assure d’être visible des autres utilisateurs du plan d’eau, particulièrement après le coucher du soleil.

  3. Afin d’éviter des accidents qui pourraient être graves, toute embarcation qui navigue le soir doit se rendre visible avec lumières, lampe de poche ou lampe frontale.

  4. Lorsque je nage à partir d’une embarcation, j’évite de m’en éloigner de plus de 20 mètres.

  5. Si je nage de l’autre côté des bouées, vers le centre du lac, je dois être accompagné d’une embarcation ou indiquer ma présence à l’aide d’un objet visible.

  6. Les personnes circulant en embarcation doivent être à l’affût des plongeurs, lesquels doivent indiquer leur présence à l’aide d’un objet visible (un drapeau rouge avec une barre diagonale blanche).

5. Pêche et embarcations de pêche

  1. Toute embarcation de pêche, motorisée ou électrique ne doit pas circuler parallèlement à la rive entre ladite rive et les bouées lorsque le moteur est en fonction. Il est par contre possible et recommandé de pêcher à la rame, à la dérive ou à l'ancre.

  2. Je m’assure d’être visible des autres utilisateurs du plan d’eau, particulièrement après le coucher du soleil.

  3. Je comprends et respecte les règlements liés à la pêche et à la navigation.

  4. J'évite de libérer les appâts, morts ou vivants, dans l’eau. En effet, cela peut introduire des espèces étrangères dans les lacs d’eau douce.

6. Courtoisie sur le plan d’eau

  1. Nonobstant l’article 4.1, les embarcations non motorisées ont priorité en tout temps et en tout lieu, même si l’embarcation non motorisée ne semble pas à sa place. Les embarcations motorisées doivent donc manœuvrer de façon à respecter cette priorité et éviter de faire route en direction d’un nageur ou d’une embarcation non motorisée.

  2. On ne doit jamais s’approcher à moins de 50 mètres d’un nageur ou d’une embarcation non motorisée, à moins d’y être expressément invité.

  3. La vitesse des embarcations motorisées doit être très réduite dans les cas suivants :
    - à moins de 100 mètres d'un nageur ou d'une embarcation non-motorisée;
    - à moins de 30 mètres d'une autre embarcation motorisée.

  4. Nous demandons aux embarcations motorisées de quitter la rive et d’y revenir perpendiculairement (dans la mesure du possible).

  5. Nous demandons aux embarcations de respecter les règlements municipaux en rapport avec le bruit, soit de limiter la bruit à moins de 50 décibels (pluie moyenne) entre 22h et 7h.

 

7. Protection de la faune et de la flore

  1. Je respecte les oiseaux et les animaux aquatiques. J’évite de les approcher et de les nourrir. Je respecte les règlements de pêche.

  2. Je pratique le wakeboard et le surf dans les zones d’eaux plus profondes et loin des rives afin de protéger les berges de l’érosion, les frayères, les marais et autres habitats fauniques.

  3. Pour éviter l’introduction d’espèces envahissantes comme la moule zébrée, si je transporte mon embarcation d’un lac à un autre, je fais laver mon embarcation à la station de lavage municipale avant de la mettre à l’eau et je demande à mes invités d’en faire autant. Si mon embarcation est munie de ballastes, je dois obligatoirement les vidanger avant la mise à l’eau de manière à ce que cette eau ne ruisselle pas jusqu’au lac.

  4. Pour éviter l’introduction d’espèces envahissantes sur d’autres lac, je nettoie bien mon embarcation à la sortie du lac.

  5. Je ne jette rien dans le lac ou sur le rivage. J’entrepose les ordures jusqu’à ce que je puisse les déposer dans un contenant approprié.

 

8. Essence

  1. Pour les embarcations à réservoir amovible, ces derniers devront être remplis sur la terre ferme à plus de 3 mètres de la rive. Pour les embarcations à réservoir fixe, nous recommandons fortement que le plein d’essence soit effectué au moment le plus calme de la journée, soit tôt le matin ou le soir.

  2. L’utilisation d’un siphon est recommandée dans les deux cas.

Estacades

Barrières aquatiques, reliées entres elles par des cordes. S.V.P. Ne tentez pas de passer au travers des estacades.

wp1f130c84_05_06.jpg

NOUVEAU !

Guide pratique pour la lutte au myriophylle à épis

Association des riverains
du Lac Abénaquis